mythes

Publié le par Acyaana

La création

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout commença avec la vache primitive appelée Audhumla. Cette créature fut la première à sortir du Ginnungagap (le gouffre béant initial.) Quatre rivières de lait coulaient des pis d?Audhumla. Elles étaient assez abondantes pour nourrir le géant de glace Ymir (premier être vivant.) Les géants de glace, ennemis des dieux, seront tous les descendants d?Ymir.

La vache originelle survécut en se nourrissant d?un morceau de glace salé. Au fur et à mesure qu?elle le léchait, des cheveux apparurent puis une tête et finalement le corps entier d?un homme, Buri.

Buri eut un fils, Bor, qui épousa Bestla, fille d?un géant de la glace (on ne sait expliquer comment, même avec le temps, ces autres êtres ont pu apparaître?) Leurs enfants furent les premiers dieux, ou appelés Ases.

Les dieux combattirent les géants de glace et Ymir périt. Lorsqu'il tomba, le sang qui coulait de ses blessures inonda la terre et noya tous ses enfants de la glace. Seul un couple de géant parvint à s'en sortir.

La mort de Balder

 

 

 

 

 

 

 

Balder est le fils d’Odin et de Frigg. Dans la mythologie germanique, il est appelé « le dieu blessé. » Sa femme s’appelle Nanna et leur fils, Forsete, est le dieu de la justice.

Dans sa jeunesse, Balder souffrait de cauchemars qui indiquaient qu’il allait bientôt mourir. Un sentiment de prémonition s’installa donc sur Asgard, la maison des dieux, pendant que ses habitants tentaient de comprendre la signification des rêves de Balder. Les dieux étaient profondément troublés car Balder ne méritait pas de tels tourments. Odin chevaucha donc Sleipnir, son coursier à huit pattes, et se dirigea vers la terre des morts. Là, il apprit d’une prophétesse (une volva dans la mythologie germanique) que Balder serait tué avec une branche par son frère, le dieu Holder. Bien qu’abattu par cette nouvelle, Odin retourna à Asgard et découvrit que sa femme, Frigg, avait un plan pour sauver Balder. La déesse voyagea dans les neufs mondes et fit jurer à chaque chose de ne jamais faire de mal à son fils. Au soulagement d’Odin, ce plan sembla fonctionner. Afin de tester na nouvelle invulnérabilité de Balder, les dieux lui jetèrent avec force des pierres et des lances mais rien ne parvint à le blesser. Tout Asgard était enchanté, hormis Loki. Il était tellement contrarié que Balder échappe au danger qu’il se transforma en vieille femme et rendit visite à Frigg. Au cours de sa conversation, Loki apprit que toutes les choses avaient promis de ne pas faire de mal à son fils, à l’exception du gui, une plante trop petite et trop faible pour que l’on s’en inquiète. Armé de ce renseignement, Loki partit cueillir du gui. Ayant repris sa forme normale, le dieu du feu retourna vers l’assemblée des dieux et les trouva tous en train de jeter des objets à Balder, hormis Holder qui était aveugle. Prétendant aider Holder à prendre part au jeu, Loki lui donna la branche de gui et dirigea son tir : la branche transperça Balder et le tua sur le coup (d’autres versions plus réalistes, disent qu’il enroula du gui autour d’une lance.) A la requête de Frigg, Hermod, le second frère de Balder, fut envoyé vers Hel afin d’offrir une rançon en échange de Balder. Il s’y rendit sur le dos de Sleipnir. Pendant qu’Hermod était parti, les corps de Balder et de Nanna qui était morte de chagrin, furent placés sur un bûcher funéraire, dans un drakkar qu’on laissa dériver en flammes vers le large.

En enfer, le courageux Hermod retrouva son frère Balder. Lorsqu’il demanda sa libération, Hell lui répondit que Balder pourrait partir à la condition que toute chose dans les neufs mondes qu’elle soit morte ou vive, pleure pour lui. Des messagers se mirent en route et bientôt même les pierres pleuraient. Mais Thokk, une vieille géante de glace, refusa en disant : « laissez Hell garder ce qu’elle possède. » Les dieux étaient si bouleversés par ce refus de pleurer un mort qu’il leur fallut du temps pour comprendre que Thokk n’était nul autre que Loki déguisé. Malgré tout, Balder ne put jamais quitter Hel.

 

 

 

 

Publié dans mythologie scandinave

Commenter cet article