textes en sindarin/français

Publié le par Acyaana

Si vous le désirez je peux vous traduire de courts textes (pas plus d'une page sur le logiciel word par exemple), c'est ma passion.

Chant de guerre

 

 

 

 

A l’aube allons à la bataille dans les bois de brume.

Contre le chaos chantons et dans les ténèbres puissants, rendons la terre, tombeau pour les démons.

Commandés par la Reine , à cheval allons vers la gloire.
Tel un éclat de lumière, tuons les hordes abominables et contre l’horreur, luttons.

Le pays sera recouvert d’un fleuve impétueux de sang rouge qui brillera sous la Lune.

Prenons courage car le printemps reviendra, papillon dans le ciel.

La Soleil brillera, le rossignol chantera à nouveau et nous ne connaîtrons plus la souffrance : paradis sur terre.

On voit arriver la Fin , on voit arriver le Ragnarök

 

 

 

Na i romen bado na i dagor vi in eryn ned hithlain

Dan i axë linnono a na in huinë val reptal i kemen, coron an in raug

Conui an- i tari, na rokko bado heltha- i alkar

Sui min aglar ned si silivren, dago in hoth deleb a dan girith, maethao

I dôr natha ritelunnen ned min duin alak ned serkë carnë ai silatha nu i cùron

Gerino carìn ko i ethuit ritegitha coirë wilwarin vi menel

I anor silatha, i lomelindë linnonatha na eden a ‘l- istotha iaur i angayassë : menel lim kemen

Tìrae tol i Methed, tìrae tol i Ragnarök

 

 

 

 

 

 

 

Chant d’amour d’Acyaana à Ivald

 

 

Mon Ami, mon Amour, devant ce hêtre qui est devenu ton tombeau, je chante.

Je chante ces moments sans toi, le tourment qui m’enveloppe.

Ton esprit m’a quitté et rejoint le Paradis.

Chaque instant m’est difficile et l’étincelle de vie me quitte peu à peu.

Nos destins nous ont séparés et je connais maintenant la limite de mes pouvoirs qui ne m’ont pas permis de te sauver.

Je t’aime et voudrais te rejoindre mais pourtant, je dois encore lutter pour commander ce peuple qui attend tellement de moi.

Ces paroles dites sous la Lune sont pour toi et le Ciel étoilé est témoin.

Tu demeures au Paradis, pâle rivage.

Mon cœur est glacé par la souffrance que tu me fais connaître.

Seigneur Elfe, ta Reine attend la délivrance et le repos qui t’ont été accordés.

Nín dili, nín endil ar- sen brethil ai nae lîn coron, linnonim. Linnonim sen arnediad le, i angaitya ai rigim.

Lîn fëa gerin gwannannen a i menel.

Pân naim a irgîl ned cuil awarthim niben na niben.

Mín ambar garim saidennen a istaim si gleina- ned nín balan ai al- garohaim ú ned le.

Le endilim a quene- le faqolter dan marta ad netal, connui- sen gwaith ai derie ned enni.

Sen quetta quenb nu i cúron nahaim an le a i merel eda nae tirae.

Dorthach na menel, gael falathren.

Mín ind nae helka an- i angayassë man carch ista-.

óre helka angayassë nolë

Brannon quendi, lîn tari darthae i leithian a i ïdh le garohaim nant.  

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanson pour éloigner les mauvais esprits

 

 

Disparais abominable démon, disparais.

Serpent, loup-garou sont tes amis.

Un orc vaut mieux que toi.

Esprit violent, humain, disparaît.

Disparais. Disparais.

 

 

Gwannao deleb raug, gwannao.

Lokë, gaur nae lîn dili
Min glamhoth briqa man le.

Fëa aika, atan, gwannao.

Gwannao. Gwannao.

 

  

 

 

 

Publié dans mythologie scandinave

Commenter cet article

Revlis 26/11/2006 14:03

Bonjour, j ai beaucoup apprecier ces differents poemes, et en me penchant plus serieusement dessus, j ai remarqué que dans "Chant d'amour d'Acyaana à Ivald" la traduction semble ne pas coller.Mes connaissances en sindarin et en quenya étant encore très limités je n'affirme donc rien, mais il me semble que :
Mon Ami, mon Amour, devant ce hêtre qui est devenu ton tombeau, je chante.
Je chante ces moments sans toi, le tourment qui m’enveloppe.

étant traduit par


Nín dili, nín endil ar- sen brethil ai nae lîn coron, linnonim. Linnonim sen arnediad le, i angaitya ai rigim.
Lîn fëa gerin gwannannen a i menel.

Cela correspondrait plutot aux 3 premiere phrases et donc ces 2 phrases devraient être traduites par

 

Nín dili, nín endil ar- sen brethil ai nae lîn coron, linnonim.
Linnonim sen arnediad le, i angaitya ai rigim.


Et donc il y orait 11 phrases de traduction pour 10 phrases a l origine ce que je ne comprend pas bienSerait il possible de m envoyer un mail pour m expliquer tout cela en detail ?Merci d avance

Eva (l'admin de ce blog) 05/07/2006 19:56

En effet les textes sont crées par ma plume et traduit par moi.
 
Effectivement dili signifie ami.
 
Serpent, loup-garou sont tes amis
Lokë, gaur nae lîn dili
 
Où est le problème ? En tout cas j'ai crée un dictionnaire sindrin et quenya dans un seul document à partir de tout ce que j'ai trouvé sur le net.
 
Pour tout texte à traduire (ton blog est très bien réussi, joli design) je te laisse mon mail afin de me contacter et donner le texte.
 
acyaana@hotmail.fr
 
A bientôt, dommage que tu n'ais pas laissé ton mail, je t'aurais contacté avec plaisir.

Tikidiki 05/07/2006 13:22

Salut! Est-ce que c'est toi qui traduit? Les textes sont de toi? J'aimerais bien savoir d'où tu tiens ta science.(je fais un blog sur tolkien ^^ ). ui... le peu de vocabulaire que j'ai me fait qd même douter un peu (pour dili, ce devrait être des amis, non?) mais comment as-tu appris déclinaisons et conjugaisons?